De l’Art avec la vie: La Dernière Charrette

La Dernière Charrette

Images sur Facebook de cet Assemblage, année 2011 109 x 42 x 34 cm (voir les images)

J’ai commencé cette oeuvre, « La Dernière Charrette » à partir d’un ready-made, une charrette.

En Thaïlande, la profession de sculpteur sur bois ne peut être exercée par un étranger, alors j’achète des sculptures sur bois, des ready-made, et j’en fais des oeuvres d’art. Je gagne ainsi beaucoup plus d’argent et puis la sculpture sur bois c’est laborieux et ennuyeux…Il y a des lois qui sont vraiment favorables aux artistes…

Ce ready-made a une longue histoire: je l’ai acheté à Chiang Mai en Thaïlande où j’habite, lors d’une exposition-vente d’objets essentiellement en bois de teck réalisés par des détenus (c’est eux qui font aussi les sculptures sur bois…). Je ne sais pas pourquoi l’individu qui a fabriqué cette charrette a été emprisonné, quel crime, méfait ou délit a-t-il commis? Peu importe, il est en train de payer sa dette, mais sa charette, elle est sortie de prison, cette charrette, c’est un peu de lui qui va entamer une nouvelle vie…Enfant, j’ai quelquefois aussi été en prison, en effet, j’ai été élevé au Prytanée Militaire et lorsque nous n’étions pas très obéissants, les militaires nous mettaient en prison. Ces agissements aujourd’hui ont disparu. Et puis d’abord il n’y a plus d’enfants dans ces écoles. On se fait homme…Les prisons, j’en ai fait l’expérience, ce sont des boîtes à rêves…Car qu’est-ce qui vous reste quand vous êtes dans une cellule privé de liberté…C’est ainsi que j’ai appris à rêver…J’aime bien ces prisonniers qui travaillent, ils doivent aussi cultiver du rêve…Les rêves, cela ne pousse que dans la tête mais parfois, ils vous échappent…Et ils peuvent prendre vie…

Sous la Révolution française, la charrette servait à transporter les condamnés jusqu’à l’échafaud où était dressée la guillotine. Elle possédait une rambarde sur les côtés, ma charrette est ainsi constituée. Aussi, j’ai voulu appeler cette oeuvre « La Dernière Charrette » en souvenir de cette dizaine de milliers de guillotinés lors de la Révolution de 1789…

Mais « La Dernière Charrette », c’est aussi la fin d’une dure et longue journée de labeur aux champs, ma charrette, ce serait la fin d’une dure et longue vie de travail, plus qu’une charrette, un tombereau…

Il y a aussi ces trois éléphants (des ready-made) qui tireront ma charrette, des éléphants ce n’est pas commun…L’éléphant est aujourd’hui le plus grand animal terrestre. Les éléphants ont été un engin de guerre dans l’Antiquité, ils ont été utilisés pour la guerre en Asie depuis le Moyen Âge et jusqu’au XIXe siècle.

C’est aussi en souvenir d’Erawan, un dieu qui me fascine, moi qui n’a pas de dieu, je voudrais croire en celui-là avant de mourir… En thaï‚ Erawan est le nom de l’éléphant mythologique Airavata, un éléphant blanc, monture du dieu Indra dans la religion hindouiste. Il fait partie d’un certain nombre d’objets extraordinaires et d’êtres merveilleux  créés par le barattage de la mer de lait. C’est un éléphant gigantesque, représenté avec trois, voire trente-trois têtes. De plus, ces têtes possèdent parfois plus de deux défenses. Peut-être que cet éléphant albinos à 33 têtes a-t-il existé ailleurs que dans des rêves?

Je préférerais croire à ces choses stupides qui font une raison d’être…

J’ai parfois un malaise de claustrophobie, une peur, non pas celle primaire d’un espace clos, mais par-delà, dans l’espace-temps, la claustrophobie de notre condition humaine sur cette planète, ne maitrisant pas les tenants et les aboutissants de cette vie…Cette vie est un enfermement, cette planète est aussi un enfermement…On a beau aller tous azimuts, c’est toujours un peu pareil…A la dérive, elle est cette planète, mon radeau…Enfermement dans cette dérive terrestre… Enfermement entre la naissance et la mort…Dérive entre la naissance et la mort. Nous avons émergé et nous allons couler…

Enfermement aussi ce corps qui nous incombe, ne pouvant s’en échapper ailleurs que dans des rêves…Un corps c’est comme une lettre avec une enveloppe, le contenant, et son contenu, bien sûr, on peut modifier superficiellement cette enveloppe, on peut la timbrer…Avec un tag ou un tatoo…Vas, Dieu t’expédie cette lettre, ma vie, notre vie, mais il a oublié de mettre un timbre pour la réponse…Oui, on peut modifier le contenu…(à suivre)

Autres images de l’Assemblage, année 2011 109 x 42 x 34 cm (Voir les images)

Images sur Facebook de Mon Erawan (Voir les images)



Mon Erawan

Mon Erawan

Autres images de Mon Erawan (Voir les images)